Un cask à la maison

Bon, comme promis, voilà l’article, avec photos en prime!img_0306

Un cask à la maison est une idée que plusieurs juge impossible. Pourquoi? La bière en cask doit être bue rapidement, et toutes sortes d’informations contradictoire circule quant au délai. Car dès que l’air entre dans le fût, le déclin du contenu commence. Toutefois, de subtiles altérations de saveurs souvent bien intéressante s’opèrent aussi. Pour ce qui est de mon cas personnel, je sais que l’on peut se servir d’un cornélius comme cask, mais moi j’ai opté pour « LA patente »… Un beau fût de chêne de 8 litres, avec Shives* et Keystones* en bois, spiles* rigide et poreuse aussi. Bon, comment on procède? Je vais prendre l’exemple d’une Mild Ale, appellons-la: XXimg_0305

1-Brasser la Ale en question (!)

2-L’enfûter soit un peu avant la fin de la fermentation, pour obtenir la gazéification et une véritable seconde fermentation, ou ajouter un peu de sucre à la bière finie.

3-Laisser travailler au moins une semaine à température pièce. Avant de placer le fût au frais (12C est vraiment l’idéal, je suis assez accros pour avoir acheter un cellier à vin juste pour ça…)

4-IMPORTANT; Laisser le fût prendre la température du cellier pendant un bon 2 jours (l’idéal), afin que la bière tombe à la dite température. Car si vous dégazer le fût quand la bière est chaude, cela libérera trop de CO2, et la bière sera plate.

5-Frapper le « tut » (petite pièce en plastique au milieu de la Shive), et tout suite placer la  spile poreuse, afin d’avoir un dégazage tout en douceur. Une fois cela fait, placer la spile rigide fermement.

6-Le fût peut maintenant être mis en perce! Placer le robinet contre la Keystone, et frapper vigoureusement avec un maillet lourd. Attendre quelques heures que la levure se place.

7- Le fût est maintenant prêt. Il suffit de retirer la hard spile pour se servir une pinte (ou plusieurs!) et de la replacer ensuite, afin de ne pas exposer à outrance la bière à l’air ambiant.

Bien fait, une ale de densité régulière restera bonne 3 jours (il paraitrait que les ales plus fortes dureront plus longtemps, mais je ne l’ai jamais testé). Une fois vidé, ne laisser pas le fond trainer dans le baril, et bien rincer. Voîla, c’est aussi simple (ou complexe??) que ça!

* J’ai décider de ne pas traduire ces termes Shive Keystones et spiles parce que de l’information en français concernant la bière en cask c’est rare en ti-poil, et je me demandais bien comment le traduire de toute façon. Milles excuses.

Published in: on février 19, 2009 at 4:47  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://ealusceop.wordpress.com/2009/02/19/un-cask-a-la-maison/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. Le plus important dans tout ça, c’est l’étape où l’on ouvre le robinet et que l’on laisse couler longuement le contenue du cask dans une pinte puis qu’après on la tend vers un bon chum… L’eau de vaisselle accompagne toujours une bonne pipée et une bonne conversation! PROST!

    Très bon article Lìder Maximo!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :